Accueil Défi 100 jours Entreprise à but lucratif et impact positif dans la société

Entreprise à but lucratif et impact positif dans la société

par Shanna

Lorsqu’on veut démarrer une entreprise à but lucratif ou non lucratif, plusieurs choix s’offrent à nous quant à la forme juridique que l’on veut choisir :

  • Entreprise individuelle
  • Société en nom collectif
  • Société par actions
  • Coopérative
  • Organisme à but non lucratif (OBNL)

Cet article fait partie de la série « Défi 100 jours d’écriture ». Il s’agit du jour 1. Pour consulter les autres articles du défi, consultez la section désignée!

À mon humble avis, il semble qu’il y ait deux choix qui soient plus nobles : la coopérative et l’OBNL puisqu’ils visent des objectifs de nature plus « sociale » et bénéficient à plus d’une personne. Dans le cas des trois autres modèles d’affaires, on parle d’une ou de plusieurs personnes qui viseraient principalement à faire des profits.

Un organisme à but non lucratif et une entreprise à but lucratif qui offriraient exactement le même service auraient-ils la même valeur à vos yeux? Toujours selon mes propres valeurs, je dirais que non. Je choisirais probablement d’encourager l’organisme, qui a un objectif et une visée qui représente un plus pour la société, plutôt que l’entreprise dont je ne connais pas nécessairement les valeurs, les objectifs ou la mission… C’est pourquoi je mentionnais qu’il semblait y avoir des choix plus « nobles ».

Mais malgré tout, est-ce que c’est possible de créer une entreprise, qui ne soit pas une coopérative ou un OBNL, qui vise à faire des profits, mais qui a TOUT de même une visée sociale?  

Je pense que oui, et on peut le voir avec la montée de l’entrepreneuriat social.

L’entrepreneuriat social

Un entrepreneur social, c’est « un chef d’entreprise dont le but est de créer de la valeur à long terme pour la société ou l’environnement » selon le site de la BDC.

Ces entreprises sont effectivement à but lucratif, elles vendent des produits ou services qui génèrent des profits. La différence consiste en le fait que les bénéfices ne sont pas leur unique motivation ! Leur principal objectif est de faire une différence positive dans le monde. L’évaluation de leur performance peut parfois même se faire selon deux ou trois critères : les profits, la valeur sociale et/ou les impacts environnementaux.

On dirait que cette vision de l’entrepreneuriat en tant que solution positive, non seulement pour le propriétaire et les actionnaires, mais également pour la société redonne espoir, laisse à penser qu’il y a encore beaucoup de beau qui s’en vient avec la créativité et l’innovation de tous les entrepreneurs et futurs entrepreneurs.

Photo de couverture : Par Micheile Henderson sur Unsplash

Vous pourriez aussi aimer

Laissez un commentaire